J’ai survolé le Mont Blanc en hélico !

survol du massif du Mont Blanc

Surnommé aussi le toit de l’Europe, le massif du Mont-Blanc est tellement vaste qu’il me faudrait sans doute toute une vie pour l’explorer. Le seul moyen de survoler cette chaîne montagneuse est d’y faire un tour en hélicoptère. C’est un rêve que j’ai réalisé.

Je l’ai fait avec 4 potes !

Partir à la découverte du massif du Mont Blanc en hélicoptère faisait partie de la longue liste des activités que je me suis promis de faire un jour. Mais dans la mesure où ce projet était relativement cher, je le remettais toujours au lendemain. Et au moment où je m’y attendais le moins, l’occasion s’est présentée. Pour l’enterrement de vie de garçon d’un de mes amis, nous lui avons en effet fait la surprise d’une petite balade en hélicoptère au-dessus du Mont Blanc.

C’est bien sûr moi qui ai eu l’idée. Et dans la mesure où nous étions quatre, le partage des frais a tout simplement rendu possible le projet. Très rapidement, la réservation de l’hélico a été faite. Toutefois, il nous fallait encore patienter une semaine avant de décoller. C’est apparemment une activité très populaire, surtout pendant les périodes hivernales où le Mont Blanc est plus que jamais magnifique.

Quant à moi, même s’il n’y a pas trop de préparatifs à faire en matière de baptême en hélicoptère, je m’assurais d’avoir les équipements nécessaires, à savoir de bonnes lunettes de soleil, des vêtements confortables, sans oublier mon reflex. D’ailleurs, comme je n’ai jamais pris de clichés en altitude, je me suis inscrit à des cours accélérés de photographie chez un professionnel. Il n’était pas du tout question que je rate mes photos.

Une activité que je recommande à tout prix

massif du Mont Blanc

La veille du jour J, je devais tout de même m’assurer que notre baptême en hélicoptère allait pouvoir se faire, puisque le vol dépendait entièrement de la météo. Mais très bonne nouvelle, notre programme était maintenu. Le lendemain, j’étais arrivé sur les lieux de décollage une heure avant tout le monde. Je remercie beaucoup les pilotes qui étaient vraiment sympas. En effet, en leur présentant ma réservation, ils m’ont laissé monter dans l’hélico.

Je me suis même assis sur le poste de pilotage pendant de longues minutes en faisant plein de photos du tableau de bord et en immortalisant ce moment. Par la suite, les autres sont arrivés. On nous installés chacun à nos places respectives, après nous avoir équipés de casques. Les pilotes ont ensuite enchaîné sur les consignes de sécurité, ainsi que sur le déroulement et la durée du vol. Mais je ne les écoutais plus, car dans quelques secondes on allait enfin décoller.

Je n’oublierai jamais cette grosse montée d’adrénaline au moment au nous avons commencé notre ascension. Pour profiter pleinement du massif du Mont-Blanc, nous avions ainsi opté pour le vol de 50 minutes. Nous avons ainsi survolé successivement le col de la Folcaz, le lac et le barrage d’Emosson, la mer de Glace, le Mont tondu et l’Aiguille d’Argentière. Un petit conseil ? Pour éviter les incidents durant le vol, évitez les repas gras et épicés au préalable.

Écrit par Paul le dans Du tourisme en tongs

Sors tes tongs et relaye sur les réseaux sociaux

Laisse un commentaire si t’as tes tongs

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : x759wx6zcx